“Un espace d’information, un outil au service de toute idée, toute action progressiste, humaniste, transformatrice telle est l’ambition de ce blog. En Chablais bien sûr mais au-delà aussi, avec nos commentaires toujours impertinents nous l’espérons, respectueux de toutes et de tous, avec nos propositions en phase avec l’actualité locale, départementale, régionale, nationale et internationale au gré de nos humeurs, de nos ressentis… Mais aussi un rendez vous régulier sur le monde tel qu’il va. Rien ne nous sera étranger, notre objectif : que le débat vive, qu’il soit porteur d’exigences et s’inscrive dans une perspective de transformation au service des hommes et des femmes

lundi 27 novembre 2017

Égalité, laîcité

Premier de cordée ça se mérite !

Notre président-roi a donné le ton : l’avenir est aux premiers de cordées, qu’à cela ne tienne, il nous faut urbi et orbi se plier à ce nouvel Eldorado !

Et cela bien de nos cadres administratifs de notre belle Education Nationale l’ont compris.



Si, par chance, votre enfant de 3° se voit ouvrir la possibilité d’un voyage scolaire en Ecosse (par exemple), le chemin pour y accéder relèvera, si, toujours par chance, vous êtes scolarisés au collège JJ Rousseau à Thonon-les-Bains du parcours digne de ces fameux nouveaux winners


Que l’on en juge :

Non content d’avoir à vous acquitter de la coquette somme de 450 € pour 5 jours de voyage (rappelons que le smic est à 1149 net mensuel), il vous faudra montrer les crocs, que dis je fournir une lettre de motivation ( si, si cela ne s’invente pas …)et rédiger un powerpoint sur l’Ecosse pour faire partie des 50 heureux élu.e.s qui pourront envisager un départ pour des cieux lointains. Le tout j’imagine au nom d’une certaine conception de l’égalité…

Gageons que les enfants dont les parent .e .s sauront guider leur
progéniture auront quelques chances supplémentaires…
Quant aux laissés pour compte soyons assurés qu’ils auront accès à Internet et pourront admirer Edimbourg depuis … leurs écrans…

Que dire ?

La sélection par l’argent si elle n’est pas nouvelle montre là tout le
cynisme qu’elle peut engendrer mais au-delà calquer et fonder des démarches pédagogiques sur des bases strictement de type patronales (j’imagine au nom du réalisme économique) relève d’un mépris pour l’ensemble des enfants et met à mal le principe de laïcité…

P.FEVRE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire