“Un espace d’information, un outil au service de toute idée, toute action progressiste, humaniste, transformatrice telle est l’ambition de ce blog. En Chablais bien sûr mais au-delà aussi, avec nos commentaires toujours impertinents nous l’espérons, respectueux de toutes et de tous, avec nos propositions en phase avec l’actualité locale, départementale, régionale, nationale et internationale au gré de nos humeurs, de nos ressentis… Mais aussi un rendez vous régulier sur le monde tel qu’il va. Rien ne nous sera étranger, notre objectif : que le débat vive, qu’il soit porteur d’exigences et s’inscrive dans une perspective de transformation au service des hommes et des femmes

vendredi 2 février 2018

la triste réalité de nos EHPAD…

Ce que je n’ai pas entendu 
 dans les médias hier….

Ils sont deux: Didier Mennechet et Philippe Péculier
400è fortune française... Ils possèdent des maisons de retraites financées par nous et engrangées par eux... Leur fortune s'est accrue de 75 à 150 millions d'euros...
(https://www.challenges.fr/)

Il y a quelques mois dans le jura les aides soignantes étaient en grève dans un de leurs établissement... Les ptits vieux payaient 2500 euros par mois et seulement 3 euros étaient consacrés à la nourriture... Les aides soignantes n'avaient plus de gants et travaillaient avec des sacs poubelles sur les mains...Ce mouvement de grève mis alors en lumière la triste réalité de nos EHPAD…et conduisit vers la journée de grève intersyndicale du 30  janvier 2018.

Mais revenons au cas emblématique des Opalines, cet Ehpad du Jura :
C'est l'ARS organisme public qui évalue les besoins en personnel et finance à 70 % les salaires pour cet EHPAD privé et à but lucratif, les 30 % restants étant apportés par le département. Les Opalines n’ont rien à débourser pour le personnel, sur les 2 500 euros par mois que paie chaque résident. L’ARS a versé chaque année depuis cinq ans une somme qui correspondait à 19 aides-soignantes ou AMP diplômées. Et cela, alors que seules 14 ont été réellement embauchées. Le trop-perçu représenterait plus de 500 000 euros. Il est apparu également que les Opalines ont accueilli illégalement depuis cinq ans deux résidents supplémentaires pour lesquels elles ne sont pas habilitées par l’ARS, et ont ouvert un accueil de jour sans autorisation, accueil payant pour ces usagers bien sûr, à 40 euros par jour.

Mise au courant alors par les grévistes, l’ARS a demandé à la direction des Opalines de se mettre en conformité avec les autorisations, et de verser le trop-perçu aux salariés qui ont eu une charge de travail supplémentaire. Les patrons des Opalines ont refusé et gardent l’argent, sans que l’ARS se sente autorisée à faire quoi que ce soit pour les contraindre.
Mais depuis cette date,  suite à de nouvelles lois mises en place par le gouvernement Hollande, « l’ARS n’aura même plus un droit de regard sur ce qu’ils font de ces enveloppes », comme l’a avoué le directeur aux grévistes. De quoi augmenter encore un peu les dividendes des actionnaires, avec de l’argent public destiné en principe à soigner les personnes âgées !

Alors n’hésitez plus : les maisons de retraite sont un merveilleux investissement: http://www.ehpad.com/classement-challenges-fortunes-de-fra
(avec l’aimable autorisation d’Audrey Vernon)

Patrick Fèvre




Ehpad. 
"Le manque de moyens 
nous rend maltraitants"


Les personnels des maisons de retraite étaient en grève mardi partout en France pour réclamer davantage de moyens afin de s'occuper "dignement" des personnes âgées, une mobilisation inédite, portée par l’ensemble des syndicats et soutenue par les familles de résidents et les directeurs d’établissements. A Paris, un rassemblement s’est tenu devant le ministère des Solidarités et de la Santé, où une délégation était reçue. Soignants, élus, représentants syndicaux ou encore retraités y ont exprimé leur légitime colère face à la maltraitance institutionnelle des aînés qui touche de près ou de loin chacun d’entre nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire